Coretta

Hello!

Avez-vous déjà essayé de trouver une table en terrasse un dimanche de beau temps pour le brunch, en plein quartier des Batignolles? Non? En gros c’est à peu près ça:

Mais cette fois, la persévérance et la chance combinées nous ont fait atterrir chez Coretta.

IMG_20140804_14321320140803_154349

J’avais déjà lu plusieurs articles alléchant à propos de ce nouveau restaurant à la déco un peu branchouille mais pas prétentieux, dont la cuisine semblait valoir le détour. Gros plus number one: la vue dégagée sur le fort agréable parc Martin Luther King (ça vous donne même un plan pour une balade dominicale post-brunch); gros plus number two: la terrasse pas trop riquiqui, ce qui est à souligner dans un quartier où le moindre mètre carré d’espace de trottoir est utilisé à bloc pour tenter de satisfaire la vaste clientèle  prête à avoir le nez dans les pots d’échappement et être assise sur les genoux du voisin pour sentir le moindre rayon de soleil venant défier la grisaille parisienne. Bref, on n’a pas dérogé à la règle, on cherchait donc nous aussi une place en terrasse.

Amateurs du traditionnel brunch oeufs/saumon ou saucisse/viennoiseries, passez votre chemin. On vous propose ici un plan pour changer un peu de votre train train dominical, mais qui ravira aussi bien ceux qui décuvent se remettent doucement de leur soirée que les chercheurs de nouvelles saveurs. En effet, pas forcément de menu unique, mais plutôt un brunch “tapas” (ou “botanas”), avec des petites portions pour goûter tout pleins de trucs (et ça, pour ceux qui sont aussi indécis que moi, bah c’est vachement cool). La formule dej existe, mais ne l’ayant pas testée, je peux uniquement dire que ça avait l’air pas mal non plus!

Aller, je te montre ce que ça donne niveau carte et accueil:

IMG_20140804_143318IMG_20140804_14341220140803_150012

-> miam les petites focaccia qui te font patienter! On en redemande!

Ce fût donc des trucs à partager (ou pas) pour mon homme et moi-même:

On a fait moit-moit sur le gras, à savoir les délicieuses frites de polenta et sauce tartare et le jamon/patates douces.

IMG_20140804_000656IMG_20140804_000923

Côté frites, la sauce est étonnamment légère, et c’est la texture parfaite du fameux “crousti-fondant”. En gros, l’enrobage crépite, et l’intérieur composé d’une polenta crémeuse fond dans la bouche. Et avec la sauce c’est magique. Le jambon me semblait à la base moins original, mais faux! Les patates douces dont cuites à la perfection, et le mariage des deux saveurs est top! Ajoutez à cela la petite chantilly aérienne, c’est délicieux!

On fait glisser le tout avec les jus artisanaux de Patrick Font:

IMG_20140804_143527

Sur la suite, plus de super moit-moit (par ici la référence) qui tienne, c’est chacun pour soi! J’opte donc pour le poulpe et mon homme pour les sardines:

IMG_20140803_235759IMG_20140804_000309

Et là, c’est comme d’avoir un petit nuage en bouche. Tout y est; non seulement c’est beau (mention particulière pour la présentation des assiettes), mais en plus c’est fin et recherché. Le mariage de toutes les saveurs est top, et on sent vraiment tous les produits en bouche: la mangue, la noix de coco, la citronnelle, et le poulpe ultra tendre. Je ne sais pas si vous avez déjà pu le goûter, mais cela ressemblait fortement au poulpe au naturel de la marque Belotta-Belotta (vous pouvez même vous en procurer ici, et c’est une petite tuerie). Les sardines étaient d’après les retours hautement recommandables également. La présentation dans la boîte métallique, avec les mouillettes, donnait vraiment envie d’aimer les sardines! N’étant à la base pas fan du poisson en boîte, je ne pourrai pas vous en dire plus sur ce plat, si ce n’est qu’il ravira les bons mangeurs (c’est assez copieux).

Pour le dessert, on a eu le droit à méli-mélo de glaces et fruits. Plus exactement, il s’agissait de pêches blanches légèrement cuites, avec un sorbet à la verveine à tomber par terre, et un crémeux au citron tout doux. Quelques tuiles pour le croquant et bienvenu au paradis. Moi qui ne suis d’habitude ni une fan des fruits cuits, ni des desserts à base de sorbets, je dois avouer que j’ai été conquise!

IMG_20140804_001221

Ce sans faute s’est donc terminé par des petits financiers pistache tous mimis pour accompagner le café:

IMG_20140804_143724

Prêts pour aller digérer dans le parc au soleil après?

IMG_20140803_232046

 

Advertisements

Les deux vaches – la table d’hôte

Bonjour à tous!

Pour ce premier article, j’ai décidé de vous parler de ma dernière découverte pour le déjeuner: la table d’hôte des deux vaches.

Vous connaissez déjà peut-être les deux vaches pour les avoir croisées au hasard des rayons de votre supermarché. Il s’agit de produits laitiers bio (et notamment de yaourts super bons), produits selon une démarche éco-responsable (le site ici), et dont vous reconnaîtrez aisément les deux meuh-scottes (hum, je vais probablement arrêter là cette envolée humoristique au risque de faire fuir le moindre lecteur dès le premier article):

bio_pour_tous

 

Je retrouvais donc une amie pour déjeuner, parfaite occasion pour tester ce resto à deux pas de ma boîte.

A l’étage, vous trouvez donc tout ce qui est à emporter, du sandwich à la salade, et surtout, un merveilleux bar à froyo (ou plus clairement frozen yoghurt) que je n’ai pas eu l’occasion de tester; mais je me suis promis d’y revenir bien évidemment! Vous pouvez donc vous poser en terrasse ou à l’intérieur pour déguster votre casse-croûte bio, fait à base de produits locaux et frais, en direct de chez les producteurs (enfin, en tout cas c’est ce que leur pub dit). Et ça ressemble à ça:

20140729_142230

Sinon, si vous avez plus de temps, vous avez la deuxième option, celle que j’ai testée: la table d’hôtes!

Pour cela, rdv au sous-sol, ou vous serez placé autour d’une table en U, avec des plats arrivant sur… Un tapis roulant! Oui oui, comme dans certains bar à sushis (mais sans les sushis). Ambiance tamisée, déco sympa, et petite vue sur la cuisine qui envoie les plats direct sur la bande magnétique. Autant vous dire qu’en voyant tous ces plats alléchants qui vous passent sous le nez, alors que votre estomac commence à crier famine, c’est à peine si vous avez le temps de lire la carte que vous vous serez déjà jeté sur un petit bol cerclé de couleurs vives.

20140729_132140

Il faut avouer que voir le plat que vous vous préparez à manger peut aider à choisir dans certains cas, mais pour moi, c’était plus une source d’indécision! J’ai finalement opté en entrée pour une salade au rouget, riz, lentilles et légumes d’été. Léger, frais, et fait avec de vraiment bons produits frais. C’était donc un très bon début!

IMG_20140801_180053

 

Ensuite, j’ai continué pour le plat sur un burger végétarien au cantal, composé d’aubergine, tomates et je ne sais plus exactement quels autres légumes. Les légumes, juste un peu confits, mélangés avec juste la bonne dose de fromage, c’était merveilleux!! Ca change du burger végé avec juste un gros champignon, ou encore avec un morceau de tofu! Un vrai régal! J’en oublierais presque le bun, qui pourtant mérite aussi qu’on le mentionne, avec sa texture un peu briochée. Miam! Le tout accompagné d’un petit verre de Tourraine pas désagréable.

IMG_20140801_212448

Et enfin, le clou du spectacle, un sablé et sa crème au beurre salé, léger comme tout!
L’apparence semblait plutôt indiquer à priori le contraire, mais la crème était plus sous forme de mousse onctueuse, ça fondait en bouche, avec la texture parfaite  du sablé c’était juste un petit bout de paradis! La petite pointe de sel dans le tout y était peut-être aussi pour quelque chose.

IMG_20140801_212713

Etant donné que les plats tournoyaient allègrement sous mon nez, j’avoue ne pas avoir fait attention sur le moment à la couleur des ramequins que je prenais, et donc à leur prix… Ma peur s’est vite dissipée quand j’ai reçu l’addition!
22€ entrée/plat/dessert et un verre de vin, pour du bio face aux Galeries Lafayettes! Que demander de plus!

Autant vous dire que dans ces conditions, cette adresse deviendra vite un de mes QG de pause déj!

Restaurant les deux vaches
17 Boulevard Haussmann, 75009 Paris
01 44 35 26 42
http://www.les2vaches.com/aux-2-vaches